Pourquoi les gens ne guérissent pas ?

Voici un texte que j’ai reçu d’une amie qui vit au Brésil. Je l’ai traduit pour pouvoir vous en faire profiter, car son contenu est admirable et extraordinairement clair ! Et tellement vrai…

Pourquoi les gens ne guérissent pas ? de Maria de los Ángeles RodeiroHomme énergie

Un médecin intuitif partage avec nous sa vision unique de la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas. Il a longtemps pensé que tout le monde voulait être guéri. Mais il a fini par se rendre compte que « la guérison était très désagréable ! »

Les obstacles à la guérison comprennent le fait d’abandonner de vivre dans le passé, de cesser d’être une victime, et la peur du changement. Diriger notre pensée et notre énergie sur notre passé se fait au détriment de nos cellules et de nos organes qui ont besoin d’énergie pour fonctionner et guérir.

La guérison exige de vivre dans le présent et de récupérer l’énergie piégée dans nos traumatismes et dans nos blessures. Ce médecin dit que la seule raison de nourrir et de garder le passé vivant, c’est l’amertume de ce qui s’est passé.

Refuser de pardonner à un évènement ou à une personne du passé produit des fuites d’énergie. Le pardon guérit les fuites. Le pardon n’a rien à voir avec le fait de ne pas responsabiliser les autres pour les blessures qu’ils ont causées.

Il a plus à voir avec la liberté de la personne qui se perçoit comme une victime.

Quand nous arrivons à voir un évènement douloureux de notre vie comme un message ou un défi plutôt que comme une trahison personnelle, l’énergie de vie liée à cet évènement reflue vers les circuits énergétiques de notre corps physique.

Les gens ne guérissent pas parce qu’ils ne se sont pas libérés de l’illusion d’être une victime. Trop souvent, les gens obtiennent du pouvoir sur les autres grâce à leurs blessures parce qu’ils ont trouvé que ça leur apportait du soutien. Les blessures deviennent alors un moyen de manipuler et de contrôler les autres.

La guérison exige souvent des changements de mode de vie, d’environnement et de relations. Le changement peut être effrayant !!!

Il est facile de rester dans un circuit d’attente, en affirmant que l’on ne sait pas quoi faire, alors que c’est rarement vrai. En fait, lorsque nous restons dans un circuit d’attente et que nous savons exactement ce qu’il faut faire, c’est que nous sommes terrifiés par le fait d’agir en conséquence…

Le changement est effrayant, et le temps d’attente donne un sentiment de sécurité, alors que la seule façon d’acquérir véritablement ce sentiment de sécurité est d’entrer dans le tourbillon des changements et de se sentir vivant à nouveau.

La guérison nécessite une action. Manger, l’exercice quotidien, prendre le bon médicament produisent des changements sains dans le physique.

Relâcher le passé, laisser tomber les emplois stressants ou les relations inappropriées sont des actions qui libèrent l’énergie du corps.

Ce qui améliore l’une améliore l’autre, la puissance physique et l’énergie sont intimement liées.

Même le processus de la mort auquel nous sommes tous confrontés, peut devenir un acte de guérison des vieilles blessures qui se libèrent en résolvant les questions laissées en suspens avec ses proches.

Paix

Je remercie Daniela Sorino de m’avoir fait connaître ce texte et je vous invite à méditer ces paroles enseignantes…

52 réflexions au sujet de « Pourquoi les gens ne guérissent pas ? »

  1. Bonsoir,

    Le Chemin de guérison qui amène à la Liberté d’Etre est un beau cadeau que l’on se fait, pour Etre … La Route de la Libération est longue et douloureuse, savoir poser sa souffrance, pour se Pardonner et Pardonner …
    Ce Texte est Noble de Vérité de Chemin de Guérison ….
    Bon Courage à tout ceux et celles qui font ce Chemin, il n’est pas impossible …
    Merci

    Corinne

  2. Ping : Natacha Gauthier – Manipura.fr – Reiki, Reflexologie, Modelages, radiesthésie, radionique à Landreville près de Troyes dans l'Aube - Reiki, Réflexologie plantaire, massage, Aube, Troyes, Landreville

  3. La guérison est très désagréable car l être humain a peur du changement, de l inconnu. Pourtant on doit se servir de nos peurs pour avancer, foncer et surtout évoluer ( changer ). Notre égo est responsable de ce phénomène a 99,9 % du temps.Toute nos réponses sont en nous. On ne veux juste pas aller voir ce qui ce passe en nous, écouter ce que notre voix intérieur nous dit.Alors on tourne en rond, on tombe dans le cycle de la vie. Le lâcher prise est une façon de pardon a notre passer. Lâcher prise nous aide a passer a autre chose de beaucoup mieux a condition d écouter notre voix intérieur et de vivre de façon consciente. voila moi opinion, elle est tres personnelle a moi.

  4. Je suis plus ou moins d’accord sur le fait de « pardonner » … Je suis réceptive à pardonner mais pas à quelqu’un qui s’en est pris à mon fils à 4 reprises et qui, malgré tout, garde la tête haute et ose continuer à vivre librement et comme si de rien n’était malgré tout … Quand on connaît quelqu’un hautement placé dans le système judiciaire d’une ville, on peut passer outre à plusieurs choses … et j’en sait quelque chose … Donc, ma maladie vient du fait que j’ai vu ce qu’il avait fait et que, de ce fait, je ne peux pas, comme mère, pardonner 4 fois des gestes de « vouloir s’en prendre à la vie d’un enfant de 9 ans » … Je souffre depuis 8 ans et je souffre encore mais je vais passer au travers … c’est certain … Je comprends que vous pouvez évoquer votre façon de voir les choses du côte de la médecine mais avez-vous expériement vraiment ce que c’est que d’être blessé et marqué au « fer rouge » … Faudrait peut-être faire la part des choses …

    • Bonjour Christiane,
      Je tiens tout d’abord à vous remercier pour votre commentaire courageux. Je lis que vous souffrez et je comprends pourquoi croyez-le bien. Ce qui est arrivé à votre fils est inacceptable ! Il n’y a rien à redire là-dessus !!!
      En revanche, ce texte (qui n’est pas de moi) parle du pardon pour arrêter de souffrir soi-même, pour se libérer des traumatismes qui ont eu lieu et non pas pour déresponsabiliser les auteurs de notre souffrance, pas du tout :
      « Le pardon n’a rien à voir avec le fait de ne pas responsabiliser les autres pour les blessures qu’ils ont causées.  »
      Je suis désolé si cela vous a choqué !
      Je vous souhaite de trouver la paix intérieure pour vous et pour votre fils, de tout mon cœur.
      Eric

    • Bonjour Christiane,
      Vous me semblez d être une femmes très malheureuse, de toute façon vous le dite vous même. Je ne connais pas votre histoire par contre je sais que ça fait 8 long et grosse années que vous souffrez. Ça c est pas normal, c est pas une vie. J airerais beaucoup en savoir d avantage sur votre histoire dans le but de vous aidez a VIVRE une fois pour tout.
      Je m appel Patrick Binette, j aide les gens comme vous dans toute les sphères de leur vie.
      Voici mon émail
      p.binette@hotmail.ca

      Aux plaisirs

    • On peux comprendre votre souffrance, cependant pour votre bien propre vous devriez vous dire à vous même , le plus souvent possible; pour l’instant je ne suis pas capable de pardonner mais avec le temps j’y arriverais.
      Pour votre propre santé.
      Etoile

    • bonjour Christiane,
      Vous devez ressentir une révolte, une colère tellement phénoménale qu’il est difficile de » passer au travers ».
      Même en étant aidée sur le plan psychologique…
      Il me semble qu’avant de « passer au travers » il faille faire punir cet homme de manière musclée.
      car une personne haut placée n’est pas DES personnes haut placées et lui/elle (?)aussi dans la foulée.
      je ne connais pas votre histoire, pas plus que le contexte mais je suis certaine qu’il y a une possibilité de dénoncer la corruption car celui qui est corrompu au point d’entraver la bonne marche de la justice se doit aussi d’être puni!

      L’enfant a le droit d’être entendu par un juge, un enfant mineur a le droit d’avoir un avocat à titre gratuit. Il y a beaucoup de moyen à disposition pour se faire entendre. Je pense qu’il risque d’être ardu d’avancer dans la vie s’il n’y a pas eu la reconnaissance et donc réparation du préjudice moral….
      Et ce, même si le système judiciaire peut être long, épuisant, décourageant ..c’est l’impuissance de ne pouvoir agir qui rend malade…

      Dans le cadre du pardon c’est envers vous même qu’il s’adresse, j’entends par là votre droit le plus légitime et fondamental d’être en colère et le droit ne pas pardonner et encore moins d’oublier!
      le comble serait de culpabiliser de ne pouvoir le faire..vous avez le droit d’être en colère, celui d’en être malade, celui de ne pas pardonner mais vous avez aussi celui de vous battre afin d’être entendue dans le but d’exiger dédommagement pour ces méfaits. car la guérison passe avant tout par ce chemin. J’ignore qui pourrait sauter ces étapes et se reconstruire.
      j’ai mis 6 ans à y parvenir si j’ai réussi vous le pourrez aussi.
      Allez -y foncez

    • Lorsqu’on a pas justice et que des violences se sont répéter et on commencer jeune on ne peut pas guérir sans justice te reconnaissance(re-con-naissance)Alors les patterns se répète Le pardon viens après admission de la faute Tant que cela est nié le pardon est juste apparence et le corps réagit Tout ce que je fais avorte au moment où je pense réussir. J,ai du avorter suite à des viols… Je n’a eu aucun dédommagement de l’IVAC ni de la justice Ils ont été laissé libre Un policier a fait « avorté » Il a protéger une des agresseurs car il est ami avec sa fille.

    • Ma chère Christiane,

      Vous souffrez ! c’est normal car vous êtes venue expérimenter la souffrance. Donc, soyez reconnaissante.
      Vous avez oublié que votre être spirituel s’est incarné dans un corps physique pour expérimenter la matière. Essayez de vous rappeler que nous sommes tous des acteurs. Que notre âme a choisi un rôle dans une pièce (vie) avec des partenaires également choisis. Chacun à son rôle/chemin et celui de votre fils est différent du votre. Accompagnez le du mieux que vous pouvez mais laissez le libre d’accomplir et vivre ce pour quoi il s’est incarné.
      Que la Lumière vous accompagne

      Maya La Tour

  5. Il y a aussi qui ne veulent pas guérir parce que c’est leur seul moyen que l,on s,occupe d,eux !!! Ou pire.. De parler d,eux… Pour monopoliser l,attention… Et par conséquent « piquer » l,énergie des « autres »… Bref… L’univers est assez grand pour accepter les non guérisons.. Et ouf… Les guérisons aussi…

    • tout a fait !
      il y a des gens qui ne veulent pas etre heureux car la souffrance, à la longue, devient une drogue dure !
      C’est tellement plus facile de se faire plaindre auprès des autres que se faire violence pour guérir !

  6. Salut Eric,

    Plaisant de lire un article creusant le sujet plus en profondeur afin d’y trouver la pépite qui met le doigt sur le problème. Je suis dans la conduite du changement et je vois tous les jours des comportements de résistance au changement, et il est évident que ça fait peur à tout le monde. Pourtant si on ne s’adapte pas, on ne peut pas évoluer… enfin ça c’est un autre sujet !

    A bientôt

    Jordane de MonBonPote.com

  7. C’est clair et parfaitement cohérent.
    La notion de « pardon » me gêne quelque peu en ce sens que le pardon implique une dualité, encore, et un jugement, sur le bien et le mal. Je sais que ce que je dis là peutèêtre choquant, car il est des actes abominables que l’on ne peut cautionner. Et, paradoxalement, il n’y a rien à pardonner, car, à un moment donné, l’âme ( excusez moi, je n’ai pas d’autre terme, et je n’y mets aucune connotation religieuse) crée les expériences dont elle a besoin pour son évolution. Disant cela, j’ai bien conscience de ce que cela peut suciter comme émotion de révolte, d’indignation…. Il ne s’agit pas de se « résigner », de « laisser faire », et il est, à la lumière de mon entendement limité actuel, légitime ,par exemple, d’empêcher un criminel de reproduire ses actes. Il est légitime de se défendre lorsqu’on est attaqué dans sa vie et son intégrité. Et c’est un choix qui n’a rien à voir avec le bien et le mal. Je me rends compte qu’il m’est très difficile d’exprimer clairement ce que je ressens profondément. C’est un peu comme comprendre les raisons d’un acte, aussi abominable puisse-t-il nous paraître, et se soustraire cependant à cet acte. Je sais qu’il y a des raisons, dont j’ignore totalement certaines, pour lesquelles un criminel agit, et, de son point de vue, c’est « bien ». Pour autant, de mon point de vue, je ne souhaite pas vivre cette expérience, donc je fais en sorte de m’y soustraire. Il n’y a donc rien à pardonner. Bon, désolée, j’ai l’impression de tourner en rond….et je reconnais, en toute lucidité, ne pas être toujours capable de mettre en pratique ce que j’énonce ! Et je peux tout à fait recevoir la souffrance des victimes, celles de bourreaux…c’est aussi ma profession !

    • le pardon ne déresponsabilisé aucunement l’autre c’est claire…
      admettons que tu me vole ma voiture, moi je te pardonne parce que ça supprime la colère qui est en moi mais toi tu prends tes responsabilités et tu fais en sorte de me rendre la voiture.
      Le pardon n’est jamais dnas l’interet de l’autre, mais toujours dans son propre interet a soi.
      Dans le fond, tu t’en fou que je te pardonne mais à moi ça m’est nécessaire tu vois ?
      Et si tu me fais des excuses, moi je m’en fou parce que je t’ai déjà pardonné et pardonné à moi même d’avoir attiré ce vole dans ma vie !

  8. Parfait cet article !
    L’orgueil est le pire des vices, c’est celui qui nous empêche d’évoluer alors PARDON et mille fois pardon je veux évoluer et ne pas m’arrêter à une quelconque colère ou amertume qui n’en vaut pas la peine !

  9. Intelligent comme texte.
    Ca met bien en perspective que s’engager dans une démarche de changement est un acte courageux, et difficile.
    Je pense que la plupart de nos résistances viennent de la peur. Il est plus facile de se conforter dans le statu quo plutôt que d’aller vers l’inconnu. Et pourtant, c’est ce mouvement salvateur qui nous amène vers le mieux-être.
    Ne laissez pas votre vie être dirigée par la peur !

  10. La mort comme guérison ? Cette phrase me questionne… « Même le processus de la mort auquel nous sommes tous confrontés, peut devenir un acte de guérison des vieilles blessures qui se libèrent en résolvant les questions laissées en suspens avec ses proches. » N’est ce pas une illusion ? une des plus grandes illusions qui poussent tant de gens à se suicider..

    • Bonjour Lydinka,
      Je n’avais pas vu cette partie du texte de cette manière ! Votre remarque m’interpelle !!!
      Je pense que cela dépend si la mort est vécue comme une fuite ou en toute conscience !
      Merci pour votre commentaire
      Eric

  11. Après avoir lu ce texte, j’ai réalisé pourquoi ma vie a changé depuis 1 mois, maintenant je peux vous dire que le changement est synonime de guérison .

    Lise Gauthier

  12. J’aime bien cet article mais je trouve qu’il y manque notamment le fait que parfois, la personne n’est pas prête à guérir parce que les outils ou moyens de la guérison sont au delà de ce qu’elle peut accepter à ce moment-là, notamment en termes de croyances.
    Le praticien/coach/thérapeute doit aussi, à mon sens, savoir accepter que la personne n’est pas toujours prête même s’il peut lui proposer de l’aider dans la phase d’acceptation du changement et/ou du changement de ses croyances…

  13. Bonjour Eric,
    J’apprécie beaucoup ton article, il dit exactement ce que je souhaitais exprimer en écrivant un article sur le blog de mon site, j’aimerais faire un lien depuis mon site (page du blog), est-ce que ce serait ok pour toi?
    Merci de ta réponse, et très belle journée à toi, et du soleil dans les coeurs de tous ceux qui liront ce message,
    Valérie

    • Bonjour Valérie,
      Je te remercie beaucoup pour ton appréciation ! Je suis très heureux que cet article te « parles » !
      Tu peux bien entendu faire un lien qui renvoie tes lecteurs vers l’article en question sur mon blog. Avec grand plaisir !
      De mon côté, je suis allé voir ton blog. Il est vraiment magnifique et si ouvert sur le partage du Cœur ou des Cœurs !!! C’est vraiment quelque chose qui est essentiel pour moi !
      Merci pour tout ce que tu fais.
      Et au plaisir de te lire à nouveau…
      Eric

  14. Ping : Jean-Baptiste Le Cocq | Pourquoi les gens ne guérissent pas ?

  15. Bonjour,
    J ai bcq aime cet article car criant de vérité…. Par contre j ai une notion différente du pardon…. Le pardon évoque le jugement d une part et d autre part signifie être au dessus de l autre…. Je suis d accord sur le fait qu il n y ait rien a pardonner, et puis il existe des situations « impardonnables »…. Le fait d insister sur le fait que la personne doit pardonner induit stress et culpabilité si elle ne peut pas le faire…. J utilise plutôt le mot  » acceptation »…. Accepter que les choses se soient passées de la manière dont elles se sont passées…. Car ce qui EST… EST! Et on ne peut pas lutter contre ce qui est…. Mais accepter entraîne un lâcher prise total…. On peut ne pas pardonner dans le sens noble du terme mais on peut finir par l accepter…. Sans pour autant le cautionner c est évident! Je suis une maman et pardonner à un agresseur qui s en prend à mon enfant est extrêmement difficile…. Voire impossible…. Par contre accepter que les choses se soient déroulées ainsi est plus facile d accès…. Il est évident que le pardon sert à soi et non a l autre car à ce moment précis nous lâchons tous nos sentiments négatifs qui se reflètent dans nos corps et dans les événements que nous attirons…. Et la guérison peut commencer…. La question primordiale est: qu est ce qui en moi a attire cette situation? Car nous sommes les créateurs de notre réalité et les seuls responsables de ce qui nous arrive… Quand bien même nous avons le sentiment absolu d être victime des autres….

    • Bonjour Frédérique,
      Je comprends votre notion du pardon ! Les religions nous l’ont tellement présenté sous cette forme !!!
      Pour moi le pardon, c’est quand enfin nous avons retrouvé le chemin de notre cœur, ce qui nous libère de toute émotion destructrice ! C’est toujours possible quelle que soit la situation. Comme cette mère aux États-Unis qui est allé s’occuper en prison du meurtrier de son fils en disant que ce n’était pas la haine qui l’aiderait à guérir, mais l’empathie et la compassion !!! ou ce moine cambodgien qui a remercié son ancien geôlier khmer rouge car il lui avait tellement tout pris qu’il ne lui était resté qu’une seule issue : l’éveil !
      Mais je suis d’accord avec vous : c’est extrêmement difficile et l’acceptation est un bon commencement car elle aide au détachement.
      Et je suis aussi d’accord avec vous sur le fait que ça n’enlève aucunement la responsabilité de leurs actes aux personnes concernées !!!
      Quant à la question primordiale que vous abordez, je pense qu’il faut chercher du côté de la loi d’attraction et d’ho’oponopono ! J’en parlerai peut-être dans de prochains articles.
      C’était en tout cas un véritable plaisir de vous lire. Merci pour votre commentaire si enrichissant.
      A bientôt…
      Eric

  16. Excellent article, merci.
    J’y ferais une très légère addition :
    « Refuser de pardonner à un évènement ou à une personne du passé OU A SOI-MEME produit des fuites d’énergie. » Merci de cette traduction.

    • Bonjour Christine,
      Je suis tout à fait d’accord avec vous : se pardonner à soi-même, c’est-à-dire sortir de la culpabilité, est tout aussi important pour parvenir à la guérison !!!
      Merci pour votre commentaire. A bientôt…
      Eric

  17. bonjour,
    le pardon ! c’est peut-être aussi le-/par-don c’est re/donner à l’autre son acte
    et c’est pour soi se donner en tant que don-naît ,,se faire don d’une naissance
    ou d’une essence…..

    la guérison et la mort ? Après deux années de combat le cancer a eu le dessus
    sur ma pétillante mére ; elle a accepté cette maladie en vue de ne plus la rencontrer dans une prochaine vie!!! la mort a été une libération une mutation de la maladie qui a été : « le mal a dit » Elle lui a dit en retour ok quand je vais partir toi aussi tu retourneras te diluer dans la terre.
    je vais peut-être choquer des personnes, dans ma famille nous avons une tradition(je ne sais pas d’où elle est issue) lors d’une naissance nous avons un
    instant de pleurs pour « toutes les épreuves » que devra vivre cette Etre , et nous ne devons pas pleurer lors de son départ de cette terre ; au contraire nous faisons un grand repas des plats préférés du défunt accompagné de musique ;
    je sais que ma mére est partie dans la joie avec nos éclats de rire en nous souvenant de ses farces et de ses anecdotes
    je voulais partager cela avec vous,
    chaleureusement

    • Merci Danielle pour ce partage émouvant !
      Accepter la maladie dans son corps pour qu’ils retournent ensemble à la terre et s’en libérer ainsi définitivement, je trouve cela extraordinaire !
      C’est une magnifique façon de voir et de célébrer le départ d’un être cher !
      Encore merci et à bientôt…
      Eric

  18. Ping : Pourquoi les gens ne guérissent pas? | Héritage Ancestral

  19. bonjour, merci pour cet article qui est très vrai ! Cependant, une phrase a retenu mon attention : « laisser tomber les relations inappropriées ». Comment réagir , quand dans un couple, la personne refuse de vous laisser partir (menaces..), faut-il se lancer quand même malgré la peur ? merci encore et bonne con tinuation.

    • Bonjour Maryline et merci pour votre commentaire !
      Je ne connais pas votre situation mais je pense qu’il y a deux solutions possibles pour que vous puissiez enfin vivre véritablement : soit effectivement partir en combattant la peur que vous ressentez mais c’est très difficile car la peur paralyse la volonté, soit aller voir en vous de quoi vous avez véritablement peur et vous en libérer afin de retrouver votre sécurité intérieure, vous n’aurez alors plus aucun mal à partir si vous le souhaitez !!!
      Tous mes souhaits de bonheur vous accompagnent !
      A bientôt.
      Eric

  20. Ping : blog: Energie Stratégie Liberté d’Eric Delafontaine | Lapy voyageuse

  21. J aime beaucoup ce texte , mais je pense qu il faut préciser que le pardon est avant tout une libération personnelle , il ne dédouane pas l autre de ses actes ni de sa responsabilité , malgres ce c est parfois un long chemin . Personnellement je me suis aidée avec hoponopono et l eft . Il arrive un moment ou l energie que l on a emprisonnée dans la colère ou le ressentiment, cette energie bloquée qui cause la maladie se libère et c est la que la guérison peut intervenir . C est un chemin personnel mais rien n empeche de se faire aider par la multitude de techniques pshycho energetiques comme l Eft , la logosynthese , l hypnose etc….et l on peut choisir aussi quand c est trop dur un praticien ou un therapeute pour un bout de chemin à deux , c estsouvent plus facile avec une aide ponctuelle.

  22. Comme je suis d’accord avec vous, Marie !
    Ho’oponopono est un outil fabuleux mais il nécessite d’accepter de changer de façon de penser en reconnaissant le principe du 100% responsable, ce que pas mal de gens ne sont pas prêts à faire. Merci également d’avoir précisé que se faire aider est une bonne idée quand on n’y arrive pas tout(e) seul(e).
    Louis (Praticien EFT et Ho’oponopono)

  23. Bonjour !
    Je suis tout à fait d’accord avec » l’énergie bloquée » par le traumatisme infligé par l’autre.
    Il est vrai que la guérison est très désagréable, car elle entraine une perte totale des repères…. impression de se retrouver en morceaux, ou sur plusieurs plans, etc…
    Je n’ai pas l’impression non plus que passer des nuits blanches dans une exaltation folle soit non plus la solution…
    Mais qu’appelez-vous les « bons médicaments » ?
    J’aurais bien aimé quelques précisions.

    Merci Myriam

    • Bonjour Myriam,
      Merci beaucoup pour votre commentaire !
      Je ne peux malheureusement pas vous donner plus de « précisions » puisqu’il s’agit d’un texte dont je ne suis pas l’auteur mais que j’ai juste traduit !
      Je vous souhaite une excellente journée.
      Amicalement
      Eric

  24. Ping : Pourquoi les gens ne guérissent pas? | Julie Turcotte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge