C’est quoi un syndrome grippal ?

Sick kidEn décembre dernier, de nombreuses personnes de mon entourage sont “tombées malades”. Elles avaient “attrapé” ce qu’on appelle communément un syndrome grippal. Plusieurs m’ont demandé quel était le traitement le plus efficace pour se soigner dans ce cas-là. Je leur ai répondu à chaque fois :

“ Cela dépend de la nature de ce qui t’agresse et de l’état de ton énergie vitale ! Il n’y a pas UN seul traitement du syndrome grippal car le syndrome grippal a PLUSIEURS causes possibles. Si tu prends ce qui correspond à ce qui est véritablement la cause de ton état, le résultat sera extrêmement puissant et tu seras très vite sur pieds ! Dans le cas contraire, tu vas aggraver ton état ! ”

J’ai écrit cet article pour que vous aussi vous puissiez bénéficier de cet outil extraordinaire qu’est l’identification de la cause d’un syndrome grippal. Et pour que vous puissiez l’utiliser pour vous ou pour l’un de vos proches afin de pouvoir vous soigner efficacement et durablement.


DEFINITION GENERALE

En médecine traditionnelle chinoise qui est celle que je connais le mieux, le syndrome grippal est appelé syndrome fébrile à cause de la fièvre qu’il déclenche. Il est le résultat de l’attaque de l’organisme par les énergies climatiques que l’on appelle les énergies perverse externes. Parmi elles, il en existe plusieurs qui peuvent provoquer de tels syndromes fébriles : le Froid, le Vent Froid, le Vent Chaleur et l’Humidité Chaleur. GrippeC’est pour cette raison que l’on dit en langage courant : “ j’ai attrapé froid ”. Il s’agit en fait du Vent Froid ou du Froid qui a attaqué l’organisme alors que celui-ci était affaibli. Car sans affaiblissement pas d’attaque possible ! Selon le décodage biologique créé par le Dr Ryke Geerd Hamer, le syndrome grippal est d’ailleurs un moyen que l’organisme affaibli trouve pour pouvoir se mettre véritablement au repos !Il est vrai que dans ce état-là, nous ne sommes pas capables de faire grand chose d’autre que de nous reposer.

Voilà pourquoi une hygiène de vie aussi bien au niveau physique qu’émotionnel et mental est indispensable lorsque l’on souhaite rester en bonne santé car cela permet à l’organisme de rester en pleine possession de son énergie vitale et de se prémunir de ce genre d’attaque !

DIFFERENTS SYNDROMES

Ce qui est plus important que toutes les théories, c’est que le traitement que l’on prend soit efficace et non pas aggravant ! Pour cela il convient de bien faire la différence entre les syndromes dus aux différentes énergies climatiques. On ne traite pas une attaque de froid comme une attaque de chaleur !!! Car on dit qu’on a « attrapé froid » mais on ne fait malheureusement pas la différence entre vent, froid, chaleur et chaleur humidité, ce qui peut entraîner de sacrés dégâts lorsque l’on se soigne soi-même et que l’on ne sait pas faire la différence.

Je me propose donc de vous exposer les caractéristiques de ces différents syndromes en vous simplifiant les choses au maximum :

VENT (FROID)

FROID

VENT CHALEUR

HUMIDITE CHALEUR

Fièvre,

Crainte du vent et du froid,

Fièvre,

Crainte du froid non-améliorée par la chaleur,

Fièvre importante,

Crainte légère du froid,

Fièvre légère ou en fin de journée,

Crainte importante du froid,

Douleurs aiguës à la surface du corps,

Maux de tête,

Cou raide et douloureux,

Transpiration légère,

éventuellement toux, nez qui coule clair, glaires blancs, pas de soif.

Douleurs aiguës à la surface du corps,

Maux de tête,

Cou raide et douloureux,

Absence de transpiration,

éventuellement toux, nez bouché, glaires blancs, pas de soif.

Douleurs du corps,

Maux de tête (sensation que sa tête va éclater),

Gorge enflée et douloureuse,

Transpiration légère,

éventuellement toux, sécheresse de la bouche, soif légère.

Membres lourds,

Maux de tête,

Transpiration légère,

oppression thoracique, soif, malaise gastro-intestinal.

En gras les signes déterminants à quelle énergie climatique appartient le syndrome fébrile.

Tous les syndromes fébriles ont en commun la fièvre et la crainte du froid.

ThermomètreL’attaque de Vent Chaleur se caractérise par ses maux de tête avec sensation de crâne fendu ou de tête prête à exploser et son inflammation de la gorge. L’attaque d’Humidité Chaleur recèle plus de signes d’Humidité tes que membres lourds, oppression thoracique, nausées, lourdeur de l’estomac ou bruits de tuyauterie intestinaux et diarrhée.

Entre le Vent Froid et le Froid, la différence se joue au niveau de la transpiration. Le Froid congèle les pores de la peau et bloque donc la transpiration, alors que le Vent au contraire ouvre les pores et favorise ainsi la transpiration. Dans ce cas là, même si elle n’est pas aussi abondante que dans l’attaque de Chaleur, les plis et les creux comme les plis des coudes peuvent être moites ce qui n’est pas le cas dans l’attaque de Froid.

FACTEURS DECLENCHANTS

Les syndromes de Vent et de Froid correspondent à des attaques de Vent et/ou de Froid sur un organisme affaibli ou avec trop peu de défenses comme par exemple lorsque vous sortez dehors dans le Vent et le Froid sans trop vous couvrir alors que vous étiez dans un endroit chaud et douillet, ou si vous êtes un peu fatigué et que vous vous trouvez dans un endroit très climatisé, ou encore si vous avez beaucoup transpiré en faisant des efforts physiques et que vous vous refroidissez sans vous méfier de la température extérieure.

Les syndromes de Vent Chaleur quant à eux correspondent aux attaques de Chaleur comme lorsque vous vous trouvez dans un endroit surchauffé et que vous avez du mal à le supporter, ou l’été lorsque vous prenez une insolation, ou encore lorsque vous êtes exposé à une forte chaleur en plein hiver. Mais ils peuvent aussi être le résultat d’une transformation du Froid en Chaleur. Sont également classées dans les syndromes d’attaque de Chaleur toutes les pathologies virales et épidémiques !!!

Les syndromes d’Humidité Chaleur sont pour leur part très spécifique des pays dont le climat est chaud et humide. La plupart des pathologies tropicales sont ainsi classées dans cette catégorie.

CONCLUSION

Voilà vous savez tout !!! Les puristes diront que je n’évoque que les stades premiers de la pénétration des énergies perverses externes dans l’organisme. Pour ma part, je pense que c’est déjà bien suffisant pour faire la différence entre toutes les sortes de syndromes grippaux afin d’utiliser les différents traitements naturels correspondants qui feront l’objet d’un prochain article. Vous pourrez ainsi savoir quoi prendre en cas de syndrome « fébrile » et surtout quoi ne pas prendre !!!

A très bientôt pour la suite de cet article…

 

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si vous avez trouvé cet article utile !!!

12 réflexions au sujet de « C’est quoi un syndrome grippal ? »

  1. Bonjour Eric,
    Bravo pour cet article si complet et clair. J’ai une autre suggestion pour la grippe.
    Et si ce syndrome était juste là pour nous dire de nous arrêter ? La grippe, la vraie, nous cloue au lit. Peut-être que, inconsciemment, c’est ce que nous voulons ? Peut-être avons nous juste besoin d’un repos bien mérité que nous ne nous accordons pas ? Et, du coup, le cerveau envoie l’info : STOPPEZ LES MACHINES !!! Là, avec la grippe, c’est sûr on est obligé de s’arrêter !
    Un décodage simple mais logique ! Un décodage Bio-Logique !
    A bientôt !

    • Bonjour Laure,
      Je suis d’accord avec toi et c’est un peu ce que je disais au début de cet article :
      « Selon le décodage biologique créé par le Dr Ryke Geerd Hamer, le syndrome grippal est d’ailleurs un moyen que l’organisme affaibli trouve pour pouvoir se mettre véritablement au repos ! »
      Est-ce bien cela que tu voulais préciser ???
      Merci pour ton commentaire

  2. Bonjour,

    Je suis tombeé par hasard sur votre article que je trouve tres interessant et j’aimerais en savoir plus. Pourriez-vous m’en dire un peu plus et me tenir informer de vos nouveaux articles. Merci. Cordialement

  3. Bonjour Eric,
    Un timing parfait pour ton article!
    Avant j’avais beaucoup de symptômes ORL
    quand je travaillais dans une classe de petits.
    Il y a avait leurs microbes et il y avait ma
    difficulté à vouloir aller travailler.
    C’est bizarre comme je n’ai plus ces symptômes
    depuis que je fais vraiment le métier que j’aime!
    hannah@technique Tipi Articles récents…Êtes-vous vraiment certain(e) d’avoir un libre arbitre?My Profile

  4. Comme je suis d ’ accord ! Un corps qui a besoin d’arrêter.
    Je suis clouée au lit avec un syndrome grippale. Quatrième jour d arrêt total : rien manger, mal partout, fièvre, toux, frissons puis transpiration…
    Mais mon corps m’avait prévenu : herpès labial il y a 10 jours, puis grosse chute la veille des 1er symptômes.
    J avais dépassé mes limites et je le sentais.

  5. Fin juin température extérieure comprise entre 27° et 29°’
    La température de la piscine affiche 27° idem à la mer ou à la rivière
    Mais moi je suis couchée, des camions sont passés sur mon corps, je n’en peux plus, trop trop a l’ouest, en fond j’entends syndrome grippal ???????
    Dans la journée, je m’élève et chavire aussitôt. Pitié pitié je ne sais pas ce que j’ai fait à ce corps pour qu’il réagisse ainsi

  6. Ping : Syndrome grippal : Traitements naturels

  7. Ping : 3 façons d'utiliser le Gingembre

  8. Ping : 3 façons d'utiliser le Gingembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge